Children of God

God, by means of the Church, has delivered us from the bonds of sin; He has taken us into His arms and marked us with an indelible sign as His children. The passing years, the vicissitudes of life, our failures to cooperate with grace, even the most serious sins, if we have been so unfortunate as to commit any, can never destroy that indelible mark of a child of God. Think what an honour it is, how glorious and blessed, to be for all eternity the child of God! “Behold what manner of charity the Father hath bestowed on us, that we should be called and should be the sons of God” (1 John 3:1). We are children of God, not through any merit on our part, but only through His infinite goodness anticipating, as it were, our request and desire.

Prayer

O Lord, I beseech You, keep my faith pure and grant that, until my last sigh, I may feel the testimony of a good conscience. Grant that I, who have been baptized in the name of the Father, the Son, and the Holy Spirit, may always believe what I professed in the Sacrament of my regeneration. Let me adore You, my Father, and Your Son with You; let me be worthy of the Holy Spirit who proceeds from You and Your only-begotten Son.

Eucharistie

« Haslach - Kirche Hochaltar 5 Tabernakel » par Wolfgang Sauber — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.
« Haslach – Kirche Hochaltar 5 Tabernakel » par Wolfgang Sauber. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

L’Eucharistie est un exercice continuel d’éducation de notre regard. Les accidents du pain et du vin « voilent un réel divin », comme chante la séquence de la liturgie de demain ; Jésus nous invite à pénétrer le grand mystère de l’amour divin, à contempler l’attitude du cœur de Dieu, qui a été capable de donner sa vie tout en nous laissant sa présence. Dans l’Eucharistie l’apparence est secondaire, la pauvreté du signe cache et ennoblit la totalité du don, l’absence du spectaculaire cache et élève le miracle de la présence divine. Dieu regarde l’âme et reconnaît en elle la foi qui pénètre l’invisible.

« Sion, célèbre ton Sauveur, chante ton chef et ton pasteur par des hymnes et des chants. » – Saint Thomas d’Aquin

La promesse de Dieu de marcher avec nous s’est accomplie en Jésus, il marche avec nous, ressuscité et présent dans tous les tabernacles qui attendent notre visite et notre adoration.

Prière du jour

Jésus, fais de moi un adorateur de ta présence, qu’habité par elle, je puisse te porter à tous les hommes dans le tabernacle de mon cœur. Seigneur, que ma vie, mes paroles, mes actions soient « eucharistisées », qu’elles reflètent ton amour caché qui veut se donner à tous, cet amour prêt à faire rentrer tous ceux qui se présentent devant toi avec foi dans le sanctuaire de l’intimité trinitaire.