Mystères douloureux

Premier Mystère douloureux : l’Agonie de Jésus

"Agony in the Garden" by Andrea Mantegna
“L’Agonie dans le Jardin” par Andrea Mantegna

Fruits du Mystère : regret pour le péché, confession.

Lecture de l’Évangile : « Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : “Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier.” Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. Il leur dit alors : “Mon âme est triste jusqu’à la mort, restez ici, et veillez avec moi.” Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : “Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.” » (Matthieu 26, 36-39)

Catéchisme : « Or un tel combat et une telle victoire ne sont possibles que dans la prière. C’est par sa prière que Jésus est vainqueur du tentateur, dès le début (cf Mt 4, 1-11) et dans l’ultime combat de son agonie (cf Mt 26, 36-44). » (CCC 2849)

Second Mystère douloureux : la Flagellation de Jésus

"The Flagellation of Christ" by Albrecht Altdorfer
“La Flagellation du Christ” par Albrecht Altdorfer

Fruits du Mystère : éviter les occasions de péché, pénitence, mortification, pureté.

Lecture de l’Évangile : « Alors Pilate prit Jésus, et le fit battre de verges. Les soldats tressèrent une couronne d’épines qu’ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d’un manteau de pourpre ; puis, s’approchant de lui, ils disaient : “Salut, roi des Juifs !” Et ils lui donnaient des soufflets. » (Jean 19, 1-3)

Catechism: « L’Église reste fidèle à “l’interprétation de toutes les Écriture” données par Jésus lui-même avant comme après sa Pâque : “Ne fallait-il pas que le Messie endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?” (Lc 24, 26-27 ; 44-45). Les souffrances de Jésus ont pris leur forme historique concrète du fait qu’il a été “rejeté par les ancien, les grands prêtres et les scribes” (Mc 8, 31) qui l’ont “livré aux païens pour être bafoué, flagellé et mis en croix” (Mt 20, 19). » (CCC 572)

Troisième Mystère douloureux : Le Couronnement d’épines

"The Crowning with Thorns" by Caravaggio
“Le Couronnement d’épines” par Caravaggio

Fruits de Mystère: regret des péchés d’orgueil, courage.

Lecture de l’Évangile : « Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire, et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte. Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d’un manteau écarlate. Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite ; puis, s’agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant : “Salut, roi des Juifs !” » (Matthieu 27, 27-29)

Catéchisme : « C’est “l’amour jusqu’à la fin” (Jn 13, 1) qui confère sa valeur de rédemption et de réparation, d’expiation et de satisfaction au sacrifice du Christ. Il nous a tous connus et aimés dans l’offrande de sa vie (cf Ga 2, 20 ; Ep 5, 2. 25). » (CCC 616)

Quatrième Mystère douloureux : le Portement de la Croix

"Christ Falling on the Way to Calvary" by Raphael
“Christ tombant sur le Chemin du Calvaire” parRaphael

Fruits du Mystère : patience.

Lecture de l’Évangile : « Ils forcèrent à porter la croix de Jésus un passant qui revenait des champs, Simon de Cyrène, père d’Alexandre et de Rufus ; et ils conduisirent Jésus au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne. » (Mk 15:21-22)

Catéchisme : « En acceptant dans sa volonté humaine que la volonté du Père soit faite (cf Mt 26, 42), Jésus accepte sa mort en tant que rédemptrice pour “porter lui-même nos fautes dans son corps sur le bois.” (1 P 2, 24). » (CCC 612)

Cinquième Mystère douloureux : le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix

"The Crucifixion" by Simon Vouet
“Le Crucifiement” par Simon Vouet

Fruits du Mystère : salut, pardon.

Lecture de l’Évangile : « Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche. Jésus dit : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.” Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant : “Il a sauvé les autres ; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu !” Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant et lui présentant du vinaigre., ils disaient : “Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même !” Il y avait au-dessus de lui cette inscription : “Celui-ci est le roi des Juifs.” L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : “N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous !” Mais l’autre le reprenait, et disait : “Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’on mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal.” Et il dit à Jésus : “Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.” Jésus lui répondit : “Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu sera avec moi dans le paradis.” Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Le soleil s’obscurcit, et le voile du temps se déchira par le milieu. Jésus s’écria d’une voix forte : “Père, je remets mon esprit entre tes mains”. Et, en disant ces paroles, il expira. » (Lk 23:33-46)

Catéchisme : « “Le Christ est mort pour non péchés selon les Écriture” (1 Co 15, 3). » (CCC 619)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s