Qu’est-ce que la Sainte Trinité?

En cette fête de la Sainte Trinité, il est bon de prendre un temps de réflexion pour ce demander : qu’est-ce que la Trinité?

On peut s’étonner que le mot « Trinité », qui est si familier pour les chrétiens, n’apparaît pas dans les Évangiles ni dans le reste des écrits bibliques. En effet, ce sont des penseurs chrétiens du IIe siècle qui ont développé ce terme pour exprimer la fois de l’Église au Dieu révélé en Jésus Christ. Ce mot fait référence, à la fois, au pluriel (tri) et à l’unité (unitas) ; ce qui réfère évidemment à un seul Dieu en trois personnes. En tant que chrétiens, nous croyons en un seul et unique Dieu qui le Père, le Fils et l’Esprit Saint depuis toujours.

De nous-mêmes, nous n’arrivons pas à connaître l’intimité de Dieu. Pour entrer en vérité dans le mystère de Dieu, il faut toujours partir de la révélation biblique qui nous le montre à l’œuvre dans l’histoire de notre salut et surtout en Jésus le Christ.

Pour bien faire comprendre sa mission à ses contemporains et pour leur dire qui Il est, Jésus leva le voile sur le mystère divin. Dieu est celui que son peuple adore, le Dieu d’Abraham, le Dieu qui l’a libéré de l’esclavage d’Égypte et qui lui a donné ses commandements, le Dieu qui a révélé son nom à Moïse lors de sa manifestation au Sinaï (voir Excode 33, 18-23 ; 34, 5-7), tissant ainsi une relation avec lui. Toute l’histoire du peuple élu est une longue et patiente révélation du Dieu unique. Jésus parla de Dieu comme on ne l’avait jamais fait en se montrant proche de Lui au point d’en être familier. Il annonça la venue prochaine de son règne avec une conviction et une autorité étonnantes. Il a fait découvrir à ses disciples qu’Il est l’Envoyé de Dieu et qu’Il partage tout avec Lui (voir Jean 16, 16). Il laisse clairement entendre qu’Il est plus qu’un prophète : Il est le Fils unique de Dieu depuis toujours. Lors de son dernier repas avec ses disciples, Jésus leur fit d’autres confidences sur son Père. Il leur annonça la venue prochaine de l’Esprit, « un autre Défenseur » (Jean 14, 16), qui les guidera vers la vérité tout entière, qui renouvellera la face de la terre et qui perpétuera sa présence parmi eux (voir Jean, chapitres 14 et 16).

Dieu nous aime à ce point qu’il se manifeste à nous dans la mesure de nos possibilités et pour se mettre à notre portée. Il ne propose pas une énigme que nous aurions à déchiffrer, un problème de mathématique sacrée à résoudre par l’équation « trois égale un », mais un mystère à accueillir. Saint Augustin, le grand théologien de la Trinité, a écrit : « Nous parlons de Dieu ; quoi d’étonnant si tu ne comprends pas ? Si tu comprends, ce n’est pas Dieu […] Atteindre un moment Dieu par l’esprit est une grande béatitude ; mais le comprendre c’est impossible. » (Sermons, 117, 5). En affirmant que le Dieu unique est Père, Fils et Esprit Saint, nous n’avons pas la prétention de comprendre Dieu. En effet, on peut dire qu’on a compris Dieu une fois que l’on comprend que l’on ne peut pas le comprendre avec nos capacités humaines, puisqu’Il est l’Infini. Ceci dit, grâce à Jésus, Dieu n’est pas un inconnu pour nous, même si sa réalité dépassera toujours nos conceptions et nos mots puisque le mystère Dieu nous dépasser infiniment.

Dieu nous a créé(e)s avec le désir de Le chercher sans cesse, Lui, l’Infini, de sorte que nous ne trouvons le repos qu’en Lui. Le cœur humain n’est pas facile à combler, nous en faisons l’expérience à chaque jour, mais Dieu l’a fait ainsi avec le projet de la combler Lui-même. Ce projet, Il le réalise et c’est toute une grâce de lumière que d’avoir accès au mystère intime de Dieu vivant.

Prière

Nous Te louons, Toi, le seul et unique Seigneur. Nous Te remercions de te faire connaître et aimer, Toi qui débordes de tendresse et de miséricorde, d’amour et de vérité.

Nous Te louons et remercions, Dieu notre Père. Tu aimes tous les humains, sans exception, jusqu’à leur donner ton Fils nique afin qu’ils vivent de ta vie pour toujours.

Nous Te louons et remercions, Jésus, le Fils éternel de Dieu le Père devenu notre frère. Par Toi, le monde n’est plus condamné, mais il est véritablement sauvé.

Nous Te louons et remercions, Esprit de vérité, Toi qui nous permets de toujours nous souvenir des paroles et des gestes de Jésus et de vivre en communion avec Lui et avec tous les humains.

Au cœur de nos engagements et nos soucis, aide-nous, Dieu le vivant, Père, Fils et Esprit, à collaborer à ton grand projet de demeurer en ce monde, chez tous celles et ceux qui aiment. Amen.

 

 

Advertisements

Réflexions sur la Pentecôte

Duccio_di_Buoninsegna_018
La Pentecôte (Duccio di Buoninsegna, 1308-1311)

L’esprit du Seigneur remplit l’univers, et lui qui englobe toutes choses, sait se faire comprendre des hommes et des femmes de toutes langues, alléluia (Sg 1, 7)

Les disciples furent remplis de l’Esprit Saint, pour aller proclamer les merveilles de Dieu, alléluia (Ac 2, 4.11)

Qu’est-ce que la Pentecôte ? C’est le 50e jour après la Résurrection où Jésus glorifié répandit en abondance sont Esprit et se révéla, de façon manifeste, comme étant une des personnes divines de la Sainte Trinité. La mission du Christ et de l’Esprit devinrent la mission de l’Église qui est envoyée pour proclamer le Bonne Nouvelle.

Le jour de la Pentecôte (au terme des sept semaines pascales), la Pâque du Christ s’accomplit dans l’effusion de l’Esprit Saint qui est manifesté, donné et communiqué comme Personne divine : de sa Plénitude, le Christ, Seigneur, répand à profusion l’Esprit (cf Ac 2, 33-36). (CCC 731)

En ce jour est pleinement révélée la Trinité Sainte. Depuis ce jour, le Royaume annoncé par le Christ est ouvert à ceux et celles qui croient en Lui : dans l’humilité de la chair et dans la foi, ils et elles participent déjà à la communion de la Trinité Sainte. Par sa venue, et elle ne cesse pas, l’Esprit Saint fait entrer dans le monde dans les “derniers temps”, le temps de l’Église, le Royaume déjà hérité, mais pas encore consommé. (CCC 732)

La Pentecôte, c’est la fin du temps de Pâques et le début du temps ordinaire. Ceci dit, il ne faut pas oublier ce que commémore cette fête : la descente du Saint Esprit au Cénacle où étaient rassemblés des apôtres de toutes les nations. Ainsi, à chaque Pentecôte nous réactualisons cette descente de l’Esprit Saint dans le monde sur nous tous, puisque nous sommes toutes et tous appelé(e)s à être des apôtres du Christ dans le monde dans lequel on vit, peu importe notre état. En effet, la Pentecôte n’est pas seulement une commémoration de la descente du Saint Esprit au Cénacle, mais aussi la complétion de l’œuvre de rédemption, la plénitude de la grâce pour l’Église et ses enfants ainsi que le don de la Foi pour toutes les nations.

Le monde a besoin d’hommes et de femmes qui ne soient pas fermés sur eux-mêmes, mais remplis de l’Esprit Saint […] Le monde a besoin du courage, de l’espérance, de la foi et de la persévérance des disciples du Christ. Le monde a besoin des fruits de l’Esprit Saint : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Gal 5, 22). Le don de l’Esprit Saint a été accordé en abondance à l’Église et à chacun et chacune de nous, pour que nous puissions vivre avec une foi authentique et une charité active, pour que nous puissions répandre les semences de la réconciliation et de la paix. (le pape François, durant son homélie de la célébration eucharistique de la Pentecôte en 2015)

Tel que le rappelle le Saint Père, l’Esprit Saint est notre motivateur qui nous renforce dans notre mission comme disciples du Christ et qui nous rend capables de vivre cette mission avec courage et enthousiasme.

Ainsi la mission de l’Église ne s’ajoute pas à celle du Christ et de l’Esprit Saint, mais elle en est le sacrement : par tout son être et dans tous ses membres elle est envoyée pour annoncer et témoigner, actualiser et répandre le mystère de la communion de la Sainte Trinité. (CCC 738)

Maintenant, c’est à nôtre tour, rempli(e)s des dons du Saint Esprit, d’être des témoins de cette mission. Cela ne signifie pas seulement de parler de Jésus, mais bien de rendre sa vie conforme à celle du Christ pour être des témoins vivants, de par nos actions, nos intentions et nos dispositions, du message du Christ et pour bâtir son Royaume et son Corps.

Nous avons vu la vraie Lumière, nous avons reçu l’Esprit céleste, nous avons trouvé la vraie Foi : nous adorons la Trinité indivisible car c’est elle qui nous a sauvés. (Liturgie byzantine, Tropaire des vêpres de Pentecôte)

Alléluia ! Alléluia !

Pentecôte

Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel. – Actes 2, 1-5.

Prayer of the day

Today the Church celebrates the feast of the Presentation of the Lord which occurs forty days after the birth of Jesus and is also known as Candlemas day, since the blessing and procession of candles is included in today’s liturgy.

Prayer: Almighty ever-living God, we humbly implore your majesty that, just as your Only Begotten Son was presented on this day in the Temple in the substance of our flesh, so, by your grace, we may be presented to you with minds made pure. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever. Amen.

Prayer of the day

Today is the Feast of the Conversion of St. Paul, Apostle .

Prayer: O God, who taught the whole world through the preaching of the blessed Apostle Paul, draw us, we pray, nearer to you through the example of him whose conversion we celebrate today, and so make us witnesses to your truth in the world. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever. Amen.

 

Guardian angels

 Great is the dignity of the human soul, since each one of them has from the very outset of his life an Angel deputed to safeguard him. – St Jerome

Each person on earth has a guardian angel who watches over him and helps him to attain his salvation. Angelical guardianship begins at the moment of birth; prior to this, the child is protected by the mother’s guardian angel. This protection continues throughout our whole life and ceases only when our probation on earth ends, namely, at the moment of death. Our guardian angel accompanies our soul to purgatory or heaven, and becomes our coheir in the heavenly kingdom.

Angels are servants and messengers from God. “Angel” in Greek means messenger. In unseen ways the angels help us on our earthly pilgrimage by assisting us in work and study, helping us in temptation and protecting us from physical danger.

The idea that each soul has assigned to it a personal guardian angel has been long accepted by the Church and is a truth of our faith. From the Gospel of today’s liturgy we read: “See that you do not despise one of these little ones, for I say to you that their angels in heaven always look upon the face of my heavenly Father” (Matthew 18:10). The Catechism of the Catholic Church states that “the existence of the spiritual, non-corporeal beings that Sacred Scripture usually calls ‘angels’ is a truth of faith (328).” From our birth until our death, man is surrounded by the protection and intercession of angels, particularly our guardian angel: “Beside each believer stands an angel as protector and shepherd leading him to life (336).” The Church thanks God for our helpers, the angels, particularly on this feast day and September 29 which is the feast of Saint Michael, Saint Gabriel, and Saint Raphael, archangels.

Source: CatholicCulture.org

Prayer for the Feast of the Exaltation of the Holy Cross

O God, who willed that your Only Begotten Son should undergo the Cross to save the human race, grant, we pray, that we, who have known his mystery on earth, may merit the grace of his redemption in heaven. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever. Amen.