Méditations sur l’Évangile d’aujourd’hui

Évangile selon St Luc, chapitre 7, 31-35

À qui donc vais-je comparer les gens de cette génération ? À qui ressemblent-ils ?
Ils ressemblent à des gamins assis sur la place, qui s’interpellent en disant : “?Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous n’avez pas pleuré.” Jean le Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas de pain, il ne boit pas de vin, et vous dites : “C’est un possédé !” Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais, par tous ses enfants, la sagesse de Dieu a été reconnue juste.

Méditations

Jésus veut ici illustrer une situation en utilisant une petite parabole. Un groupe d’enfants se trouve sur une place d’une certaine ville. Certains commencent à jouer de la musique, d’abord joyeuse, puis triste. Or ceux qui écoutent ne semblent satisfaits ni par l’un ni par l’autre style de musique.

Cette petite parabole peut sembler obscure. Aussi Jésus l’explique-t-il aussitôt. Jean-Baptiste qui jeûnait, se fait traiter de possédé. Jésus, lorsqu’il ne jeûne pas, se fait traiter de débauché. Ainsi Jésus fait bien ressortir un point. En réalité, l’opposition à Jean-Baptiste et à Jésus n’est pas due à une question de jeûne. Il y a un problème plus profond. Celui de ne pas vouloir accueillir la voix de Dieu lorsqu’elle essaie de se faire entendre.

Cette situation se répète d’une certaine manière pour nous tous. Dieu nous parle, et parfois nous faisons tout ce qui est possible pour trouver un prétexte afin de ne pas l’écouter, et ne pas devoir conformer notre vie à ce qu’il nous demande. Voilà pourquoi un examen de conscience sérieux est nécessaire de manière régulière, afin de voir si, à cause de notre peur de changer certains aspects de notre vie, de notre peur d’une véritable conversion, nous n’utilisons pas de faux prétextes pour ne pas écouter ce que Dieu veut nous dire, ce que Dieu nous demande.

Résolution: Faire un bon examen de conscience.

Frère Jean Marie Fornerod, LC

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s