Réflexions

Quelle est l’identité du Fils ? Il est don du Père (descendu du ciel) et sa mission consiste à accomplir la volonté de celui qui l’a envoyé. Quelle est la volonté du Père ? Que le Fils ne perde rien, qu’il sauve tous ceux que le Père lui a confiés et les ressuscite au dernier jour (Jn 6:35-40). Mais la volonté du Père c’est aussi que les hommes accueillent et écoutent son Fils. Le drame de ce refus de l’amour de Dieu nous est décrit par les Actes des Apôtres, mais Dieu se sert même de la persécution pour que le salut arrive à tous les hommes et qu’aucun de ses enfants ne se perde : « Ceux-là donc qui avaient été dispersés s’en allèrent de lieu en lieu en annonçant la parole de la Bonne Nouvelle » (Ac 8, 4).

L’essence du sacrifice eucharistique est l’acte de don illimité et inconditionnel du Fils au Père. À la lumière de cet acte du don total, nous pouvons comprendre, interpréter et réaliser notre vocation chrétienne comme appel à la communion amoureuse avec Dieu, au don généreux de nous-mêmes à nos frères. En effet, la vocation chrétienne consiste à devenir don pour les autres. Saint Paul, qui a bien saisi l’essence de la vocation chrétienne à la lumière du mystère du Christ, exhorta ainsi les Éphésiens : « Oui, cherchez à imiter Dieu, comme des enfants bien-aimés, et suivez la voie de l’amour, à l’exemple du Christ qui vous a aimés et s’est livré pour nous, s’offrant à Dieu en sacrifice d’agréable odeur » (Ep 5, 1-2).

« L’Eucharistie est la source de chaque vocation et ministère dans l’Église » disait saint Jean-Paul II. L’originalité de l’Eucharistie se trouve dans le fait que Jésus n’est pas simplement un modèle du don total de soi, mais plus encore, il se fait don pour nous à chaque messe, pour nous encourager et nous donner la force de vivre dans l’offrande continuelle de notre vie. C’est pourquoi, quand nous hésitons dans le choix de notre vocation, quand nous avons du mal à répondre à l’appel de la vie chrétienne et à notre vocation spécifique, c’est dans l’Eucharistie que nous trouvons la force de dire « oui », parce qu’elle est mémorial du « oui » du Christ au Père, auquel nous pouvons communier et unir notre « oui ». Veux-tu connaître ta vocation ? Va à la source de toute vocation, à celui qui appelle et donne la force pour le suivre : « Le croyant qui se nourrit de ce Corps donné et de ce Sang versé reçoit la force pour se transformer, à son tour, en don » (saint Jean-Paul II).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s