Méditations sur la liturgie d’aujourd’hui

320px-Meister_des_Hausbuches_003
“Scène de lavement des pieds” tirée du Maître du Livre de Raison

Évangile selon St Jean, chapitre 13, 1-15

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. »
Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. »
Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! »
Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »
Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ?
Vous m’appelez ?Maître ? et ?Seigneur ?, et vous avez raison, car vraiment je le suis.
Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

Méditations

1. Nous entrons aujourd’hui dans le cœur de la Semaine Sainte, dans ce Triduum Pascal, qui commence au soir du Jeudi Saint. Cœur de la Semaine Sainte, car cœur de la mission du Jésus, qui est venu pour sauver le monde, en obéissance complète à son Père du Ciel. Ces jours sont des jours de repentir, devant les souffrances de Jésus lors de sa Passion, qui sont les conséquences de nos péchés, jours de deuil devant Jésus qui meurt sur la croix, et jours de fête et de joie, car Jésus nous libère de l’emprise du mal, et, avec sa Résurrection, nous annonce notre propre résurrection.

2. En méditant sur le lavement des pieds, saint Augustin se demanda s’il n’y avait pas dans ce geste l’institution d’un autre sacrement, en plus de l’Eucharistie, de la confession, et des autres sacrements. Mais il se rendit compte que ce geste n’était pas le geste d’un nouveau sacrement, mais la signification profonde de tous les sacrements. Par les sacrements Jésus nous lave de nos péchés, nous purifie et nous fortifie avec la grâce. Peut-être voyons-nous parfois les sacrements comme un devoir nécessaire pour être de « bons chrétiens » : aller à la messe le dimanche, se confesser régulièrement, respecter le sacrement du mariage… S’il en est ainsi, c’est que nous n’avons pas compris ce que sont véritablement les sacrements. Loin d’un devoir qui nous incombe, c’est un service que nous recevons. Service d’un ordre surnaturel, infiniment précieux, que seul Jésus est en mesure de nous donner.

3. À la fin de ce passage, Jésus ajoute que ce qu’il fait est un exemple pour que nous fassions de même. Jésus nous fait passer de l’ancienne Loi, qui consistait essentiellement dans le respect des commandements, à la nouvelle Loi, la loi de l’amour. La nouvelle loi de l’amour ne consiste plus seulement à aimer son prochain comme soi-même, mais à aimer son prochain comme Jésus l’a aimé, comme Jésus l’aime. De cette loi de l’amour ne découle pas une série de préceptes, mais une attitude pour toute la vie. Attitude de service et de don, qui remplit tout ce que nous faisons.

– Frère Jean Marie Fornerod, LC

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s