Méditations sur l’Évangile d’aujourd’hui

Évangile du jour : Marc 14, 1-47

Méditations

1. La lecture du récit de la Passion de Jésus peut susciter en nous la question du « pourquoi ». Pourquoi un innocent, pourquoi le Juste, pourquoi notre Dieu fait homme accepte-t-il d’embrasser le chemin de la croix pour réaliser l’œuvre de notre réconciliation avec Dieu ? La croix est bien repoussante pour notre nature humaine. Peut-être préférons-nous adopter l’attitude des disciples qui s’endorment au seuil de la Passion de leur Seigneur, pour ne pas voir, pour ne pas regarder sa passion droit dans les yeux. « Jésus vient et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : Simon, tu dors ? Tu n’as pas eu la force de veiller une heure ? » (Mc 14, 37) Ne fuyons pas devant le mystère de la souffrance. Accompagnons Jésus. Lui seul peut nous aider à comprendre la science de la croix et il le fera si nous ouvrons notre cœur à sa Parole.

2. La Passion était repoussante pour Jésus, comme elle l’est pour nous : « Et il disait : “Abba (Père) ! Tout t’est possible : éloigne de moi cette coupe” » (Mc 14, 36). Cette coupe, c’est le sacrifice que Jésus offrira sur la croix. Vrai Dieu et vrai homme, Jésus a ressenti et porté en lui tout le poids de l’injustice qui pesait sur lui. Lorsque nous ne voulons pas dire « non » à Dieu, mais que nous ne parvenons pas non plus à lui dire « oui » parce que les forces et le courage nous manquent, alors méditons ces mots de Jésus : « Abba, Père, pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! »

3. Après avoir réveillé trois fois les disciples pour les inviter à la prière, seul remède devant la souffrance et la mort, Jésus semble habité d’une force nouvelle : « C’en est fait. L’heure est venue : voici que le Fils de l’homme va être livré aux mains des pécheurs. Levez-vous ! Allons ! Voici que celui qui me livre est tout proche » (Mc 14, 41 42). C’est grâce à la veille dans la nuit et à la prière dans l’union au Père que Jésus a trouvé la force d’accepter et d’embrasser la croix qui arrive. Voilà où nous devons tirer notre énergie morale et physique dans les moments difficiles. Lorsque nous puisons, comme Jésus, notre force dans la prière, alors c’est lui qui nous accompagne sur notre propre chemin de croix. Nous ne sommes plus seuls dans l’épreuve.

– Emanuelle Pastore, consacrée de Regnum Christi

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s